A l’occasion de la rentrée, le département des Deux-Sèvres a évoqué des pistes et des actions pour faire face à la hausse du prix de l’énergie et des denrées alimentaires.

Le jour de la rentrée scolaire, les élus du Département des Deux-Sèvres sont allés à la rencontre des élèves et des enseignants du collège René Caillié de Mauzé-sur-le-Mignon. A cette occasion, un point a été réalisé sur les infrastructures. Par exemple au sein de cet établissement, des travaux de réfection thermique sont en cours d’achèvement.
Le Département indique vouloir investir 600 000 euros pour le nouveau système de chauffage « nourri par une énergie locale provenant de l’unité de méthanisation Déméter basée à Prin-Deyrançon. Cet investissement permettra une économie d’énergie de l’ordre de 15 %, enjeu majeur dans ce contexte inflationniste et environnemental délicat », ont notamment indiqué les élus départementaux.

Par ailleurs, il a été indiqué que de nombreux travaux thermiques sont d’ores et déjà engagés ou réalisés au sein des 36 collèges publics.

Plus 58 000 euros pour aider les cantines des collèges « fragilisés »

« L’avenir de nos collèges se joue dès aujourd’hui », a notamment dit Coralie Denoues, présidente de l’assemblée départementale. ‘ »Face à l’évolution des effectifs, au défi énergétique dicté par la réglementation « neutralité carbone 2050″ et à la nécessité de maîtriser le coût des énergies et des matières premières, une stratégie de transformation du patrimoine en cohérence avec ces évolutions est en cours d’élaboration par le Département des Deux-Sèvres. »
Face à l’inflation qui renchérit également les coûts des matières premières pour les cantines, un crédit de 58 000 euros a été inscrit au budget supplémentaire de la collectivité pour épauler certains établissements fragilisés par l’augmentation du coût de l’énergie et des denrées alimentaires.

La restauration scolaire a rendez-vous en décembre 2022 avec la mise en place du Projet Alimentaire Territorial (PAT). Il a été décidé d e créer un groupe de travail « inflation » réunissant élus de la collectivité, services du Département et personnel de l’Éducation nationale élabore des solutions face à la flambée des énergies et des matières premières.

Un budget de 26,2 millions d’euros dédié aux collégiens en 2022

A ce jour, quelque 18 655 collégiens sont inscrits pour cette rentrée scolaire 2022-2023 dans les différents collèges des Deux-Sèvres (effectif prévisionnel au sein des collèges publics et privés ainsi qu’au sein des Maisons familiales et rurales).

26,2 millions d’euros (dont 9,4 millions d’euros en investissement) sont dédiés à l’amélioration des conditions d’accueil des collégiens, à la modernisation numérique et à l’amélioration de la qualité de la restauration collective.

Au-delà de ces principales actions, la collectivité affirme mener « une politique ambitieuse d’accompagnement éducatif afin que chaque collégien puisse devenir un citoyen équilibré et ouvert sur le monde. »
« Pour répondre à cet objectif, plusieurs actions seront lancées par le Département lors de cette nouvelle année scolaire : le Ticket Jeune Citoyen pour des jeunes impliqués dans la vie associative, la plateforme stage de 3e pour l’égalité des chances entre collégiens face à la découverte des métiers et l’organisation d’événements locaux dans le cadre de la Coupe du Monde de rugby 2023 auxquels les jeunes seront associés. Les détails vous seront dévoilés très prochainement », termine la présidente du Conseil départemental des Deux-Sèvres.