Article mis à jour par Amanda Bronscheer

Karine Vergnaud (à gauche) gérante du dépôt vente et Agathe Morisset, sa fidèle salariée.
Photo @Ma Bull de l’Occaz

Rue Fontenay, la boutique Ma Bull de l’Occaz surfe sur la crise. Les client·e·s sont toujours là et de plus en plus nombr·eux·euses. Les dépôts sont en augmentation. Et la responsable de l’enseigne envisage de s’agrandir avant la fin 2021.

Nichée 49, rue de Fontenay à Niort, la boutique dépôt vente Ma Bull de l’Occaz poursuit son petit bonhomme de chemin.

Depuis sa reprise, les deux jeunes femmes qui la font vivre, n’épargnent ni leur temps, ni leur énergie. Tous les jours ouvrés, Karine Vergnaud, 33 ans, maman de deux filles, Lola, 11 ans et Maëlys, 9 ans, la gérante, et sa salariée Agathe Morisset, se mobilisent pour donner satisfaction à une clientèle de plus en plus nombreuse.

« Malgré la crise sanitaire, nous ne lâchons rien », indique la gérante qui fut l’une des premières à Niort à proposer il y a un an, lors du premier confinement, du click & collect. « Nous espérons d’ailleurs agrandir le dépôt vente avant la fin 2021 afin de répondre à la demande.« 

Ma Bull de l’Occaz – 49 rue de Fontenay à Niort.
Photo @NI.

La passion pour les vêtements d’occasion

Pour Karine Vergnaud, tout commence il y a quelques années. Salariée d’un magasin bio à Chauray, la jeune femme passe aussi beaucoup de temps à regarder ce qui se fait dans le monde de la mode, des vêtements et des dépôts vente.

« Vendre des vêtements et autres étaient déjà un immense passe-temps pour moi », dit la jeune femme, épaulée au quotidien par son compagnon, Vincent. « Avec les années, cette passion a pris une place de plus en plus importante, et cela venait s’ajouter à mon travail. J’ai alors fait le choix de quitter mon poste pour faire de l’occasion mon métier. »

Pour Karine, début 2019, l’alignement des planètes est alors tout simplement parfait : « Cette année-là, j’ai eu la chance, d’apprendre que l’enseigne Troc Bout’chou était à vendre. » C’était le spécialiste du dépôt vente de vêtements pour l’enfant. Elle fait une offre qui est acceptée et l’enseigne devient Ma Bull’ de l’Occaz.

Des milliers d’articles sont proposés à la vente.
Photo @Ma Bull’d e l’Occaz

Mode d’emploi et projet

« Mon but est de trouver des articles en bon état et de les proposer à des prix accessibles pour touss », rappelle la gérante. « Contrairement à ce que certaines personnes peuvent imaginer, nous ne rachetons pas les vêtements. Les personnes viennent déposer leurs produits et obtiennent 50% du prix de vente. Pour bénéficier de notre service, il faut juste régler deux euros de frais. »

Résultat : ça marche et plutôt bien. « Notre concept prend de l’ampleur », constate modestement Karine Vergnaud. « Aujourd’hui il faut presque attendre trois mois pour obtenir un rendez-vous « dépôt ». La clientèle qui nous contacte est originaire de toute la région. » Et il n’est pas rare qu’aujourd’hui, certaines personnes la contactent pour « savoir si on ne va pas s’implanter à Nantes ou encore La Rochelle et Bressuire ».

Depuis quelques semaines, avec la crise sanitaire, l’idée de s’agrandir pour répondre à la demande, fait son chemin. « Nous avons le projet d’ouvrir un second magasin », annonce Karine Vergnaud. « Je suis actuellement dans les démarches pour que le projet prenne forme. Ce n’est pas toujours évident. Cela prend du temps. Et il m’est parfois difficile de me libérer. Nous ne sommes que deux au magasin. »

Petite pause déjeuner pour assurer la journée continue.
@Photo Ma Bull’ de l’Occaz

Horaires d’ouverture et adresse

Ma Bull de l’Occaz, 49, rue de Fontenay à Niort.
Du lundi, mardi, jeudi et vendredi de 09H30, à 17H30 et les mercredis et samedis de 9 heures à 17 heures. Fermé le dimanche.
Contact : mabulldeloccaz@gmail.com
Téléphone : 05 49 05 08 41

(Publi info)